Sharm El Sheikh, Egypt

 C’était un cargo anglais de 9009 tonnes, utilisé pour le transport d’armes durant la Seconde Guerre Mondiale. Le 6 octobre 1941, durant sa quatrième et dernière mission vers la Mer Rouge, le Thistlegorm fut attaqué par l’aviation allemande. Outre les nombreuses formations corallines et la faune qui peuple habituellement l’épave, comme les murènes, le poisson-ange et la baudroie, le plongeur pourra entrer à l’intérieur de l’épave, et visiter la cabine du commandant, le pont de la proue et beaucoup d’autres endroits du navire. Le chargement est certainement la partie plus intéressante de l’épave, composé d’auto-mitrailleuses, de chars, de motos, d’ailes d’avion, de wagons et munitions en tout genre comme les balles de mousqueton et les bombes pour avions.

C’est un paquebot construit en 1870 en Angleterre, mesurant 82 mètres de long et 10 mètres de large qui gét aujourd’hui sur le fond à une profondeur de 18 et 30 mètres. Bien que l’épave ne soit pas en elle même très spectaculaire, à la différence d’autres épaves que l’on trouve dans la Mer Rouge, la richesse de la faune qui vit à l’intérieur et tout autour est étonnante. Le paquebot est totalement recouvert de coraux mous et durs. Dans certaines parties, on peut y découvrir des centaines de poissons-verre, des crevettes, qui ont établi leurs demeures dans les fissures; et voir aussi des colonies de poissons de récif qui habitent près de l’épave. Il est fréquent d’y apercevoir des requins de récif et, à plusieurs reprises, un requin à pointes blanches a été repéré.

On descend du précipice sur un plateau qui se trouve à 15-20 mètres de profondeur et qui se perd ensuite dans les abysses. Le long du plateau, il y a quatre petites colonnes de corail recouvertes de gorgones et de corail mou. Tout autour du plateau, vous pourrez observer de grands poissons comme le mérou, les pastenagues, et même les requins-léopards que les crevettes-nettoyeuses débarrassent de leurs impuretés. C’est donc un point de nettoyage pour les poissons, peuplé aussi de poissons coralliens.

Une paroi escarpée qui atteint 800 mètres de profondeur avec une quantité impressionante de poissons. Situé à l’extrème pointe Sud du Sinai, cet endroit est le point de rencontre des deux golfes qui délimitent cette péninsule: Suez et Aqaba. Les courants sont donc favorables au développement de coraux, à l’abondance de nourriture et à la présence de grands bancs de poissons très variés, comme les barracudas, les dentex, les sérioles, les licornes de mer et les platax.Vous ne pourrez bien sûr pas rater le rêve de tout plongeur: la rencontre excitante avec les requins. On y voit fréquemment poissons-napoléon, raies tachetée, aigles de mer et tortues.Ces deux récifs, qui se visite en une seule plongée, sont divisés par un petit plateau sablonneux. Shark Reef est situé plus à Est. Ce récif est formé d’une paroi verticale qui atteint les 800 mètres de profondeur complètement recouvert d’alcyonaires bleus et de petites gorgones. C’est ici que commence la plongée à la dérive. En continuant à Ouest, nous découvrirons le petit plateau sablonneux ( à environ 30 mètres de profondeur) où se trouve un jardin de coraux indiquant le début de Yolanda Reef, complètement différent de l’autre écueil. On pourra y observer coraux plats, gorgones de grandes tailles, nombreuses murènes et très souvent tortues. C’est en 1980, quand un navire à containers coula, que le récif obtint son nom. L’épave ne peut pas se visiter car elle est située à environ 200 mètres de profondeur mais une partie de son chragement est sur le plateau: baignoires, lavabos, toilettes et tuyaux, tous presque intacts. Vous découvrirez des raies tachetées, des baudroies titan et bleues, des murènes, des bancs de fusiliers et leurs ennemis (caringidés, thons). Généralement, la plongée se termine ici car le récif permet d’àtre protégés du courant et des vagues et donc au bateau de venir vous récupérer sans aucun problème.

La principale caractéristique de ce site est qu’il est peuplé de dizaines et dizaines d’actinies qui sont concentrées sur peu de mè de corail où on aperâoit, bien sûr, les habituels poissons-clown et crevettes-nettoyeuses. C’est un splendide jardin de coraux avec alcyonaires, gorgones, où, quand il y a du courant, on peut voir tous types de caringidés. Cette plongée s’associe d’habitude à la plongée Shark et Yolanda Reef ou bien, selon le courant, à la plongée Shark Observatory.

Une paroi qui touche le fond à 300 mètres de profondeur. Poisson pélagique. Contrairement au récif précédent, celui-ci ne tire pas son nom de ses habitants car il est certes possible d’y voir des requins, mais comme partout ailleurs. Il n’existe pas d’endroit où il y a plus de requins que dans un autre! Mais ici, vous comprendrez ce que signifie plonger dans ‘œle grand bleu’. Parois verticales qui se perdent dans des abysses sans fin, avec d’étonnants alcyonaires et gorgones. Nombreuses grottes peuplées de poissons-verre, poissons-lion et poissons-scorpion, canyons et renfonçements où vous verrez de gros mérous léopards. Comme toutes les autres plongées de Ras Mohamed, celle-ci aussi s’effectuera à la dérive en mesure de la direction du courant. Au Sud, en s’approchant d’Anemone City, le paysage change et se transforme en un grand jardin de coraux où il est facile d’y rencontrer des tortues. N’oubliez pas de regarder de temps en temps en direction du grand bleu pour avoir la chance de voir des poissons de passage.

Ce site de plongée est situé à l’intérieur du Parc National de Ras Mohamed. Près du point de départ de la plongée se trouve un énorme récif de corail composée de 2 grandes grottes, permettant de prendre de très belles photos, avec des bancs de poissons-verre et d’immenses poissons-lion. Très tùt le matin vous pourrez peut-ètre voir un requin à pointes blanches endormi. La plupart du temps, le long du récif, il est possible d’admirer de nombreux bancs de carangidés qui ont donné leur nom au site, mais aussi des poissons de récif et des coraux de toutes les couleurs.

Ce site est situé à l’intérieur du Parc National de Ras mohamed, et vous permet d’effectuer une plongée à la dérive magnifique et pleine de couleurs, le long d’un plateau couvert de petits coraux et de carangidés. Il est possible d’y voir toutes sortes de poissons de récif et tout particulièrement des poissons-papillon et des fusiliers; mais vous y rencontrerez aussi des bancs de carangidés ou de thons, ou bien même des tortues ou des requins de récif à pointes blanches.

Le meilleur endroit pour rencontrer des tortues et des requins. C’est la barrière située la plus au Nord des quatre, avec des courants qui peuvent ètre très forts. On peut y effectuer deux différents plongées tout en se laissant transporter par les courants, une à l’intérieur et une à l’extérieur du récif. A Sharm El Sheikh, c’est le meilleur endroit pour apercevoir des requins-marteau durant la saison d’été. Les parois sont riches d’alcyonaires et de gorgones, et au Nord, à presque chaque plongée, on y voit des tortues.

Il est situé entre les récifs Jackson et Thomas, et est un endroit où il n’est pas toujours possible de plonger à cause des grosses vagues rendant la navigation des bateaux difficile. Dans sa partie Nord, à cause des courants, il y a un tourbillon appelé « washing machine » (machine à laver), qui repousse vers le grand bleu d’où l’on peut voir des gros poissons de passage. Cette sorite est réservée aux plongeurs expérimentés.

Tortues, poisson pélagique et requins. Il est malheureusement situé en-dessous de la profondeur maximum. Barrière circulaire, où, à Est, on trouve un petit plateau qui se termine par un canyon qui prend le nom du récif. La profondeur est telle que la plongée n’est pas une simple détente. La plongée s’effectue du Sud au Nord, sur une paroi aux couleurs merveilleuses et où les poissons abondent. En théorie, la plongée se termine là où il y a une cheminée entourée d’éventails de gorgones et où l’on peut observer des bancs de poissons sédentaires et des tortues.

C’est sur ce plateau que l’on peut voir la plupart des espèces sous-marines présente dans la Mer Rouge. Le Gordon Reef est le plus au Sud des quatre récifs de Tiran et il est certainement le plus connu grêce à l’existence de l’épave â’Loullia’ qui y gùt depuis plus 20 ans, dans la partie Nord.. A l’Est de ce site, il y a un grand plateau avec des formations corallines à pinacle et où le point le plus profond est à 30 mètres. A Sud-Est, à environ 150 mètres du récif principal, se trouve une grande zone sablonneuse, appelée « the shark pool » (la piscine aux requins) à cause de la présence de requins à aileron blanc qui viennent s’y reposer.

En descendant de l’habituel précipice, vous arriverez à un plateau à 15 mètres de profondeur près du récif qui se trouve à 30 mètres en-dessous de la surface de l’eau et qui se jette ensuite dans le grand bleu. Tout le long du plateau, vous verrez de nombreux bancs de poissons de récif qui nagent autour de corail mous et durs extraordinaires et très colorés. N’hésitez pas à jeter un coup d’oeil en direction du grand bleu pour avoir peut-être la chance d’apercevoir un requin gris ou de voir passer un banc de baraccudas. A la fin de la plongée, le bateau nous attendra dans le lagon formé par ce récif et le Jackson reef à environ 10 mètres de profondeur.

Un très grand plateau qui débute à 5 mètres de profondeur. On y voit souvent des aigles de mer et des raies manta. Situé à l’extrémité du détroit de Tiran, dans la péninsule du Sinai, ce site est composé de petites baies aux fonds peu profonds (5-6 mètres) qui deviennent vite des parois de 60 mètres et plus. La profondeur la plus adaptée pour jouir pleinement des couleurs du lieu est 12-15 mètres, où sont présents des petites grottes et un tunnel dans lequel on peut nager. Comme c’est une petite péninsule, il est probable qu’à peine sortis, vous trouviez un courant contraire, même très intense, où vous pourrez voir des bancs de poissons pélagiques et des raies manta. A plusieurs occasions, on y a vu des requins-balènes.

La paroi est impressionante avec des thons et des caringidés. Son nom dérive d’une tour fossile située au Sud de cette baie. Elle est constituée d’un petit canyon et de nombreuses petites grottes où l’on pourra voir des bancs de poissons-verre., mais aussi de nombreux mérous bruns et tachetés. Dans le grand bleu, on trouve aussi des bancs de fusiliers avec leurs habituels prédateurs ( carangidés, dentex, barracudas). Au Sud, on peut observer des gorgones. D’habitude, la visibilité est excellente. La profondeur va de 12 à 30 mètres.

On y voit souvent des raies manta. C’est une plongée classique à Sharm El Sheikh. Gorgones, alcyonaires, coraux mous, barracudas, poissons-napoléon, sérioles sont visibles sur la paroi qui descend jusqu’à 90 mètres de profondeur. A l’extrème pointe de ce promontoire, on pourra voir un grand plateau avec de très belles tours de corail, des poissons de petite taille comme les ombrines tropicaux, les mérous coralliens, les baudroies, le poissons-coffre et le poisson-crocodile. Il est possible qu’il y ait des courants forts, restez donc prudents avant de vous aventurer sur le plateau.

Il débute à 10 mètres de profondeur et descend jusqu’à 32. Coloré et riche en vie sous-marine. Normalement, il est le point de départ de la plongée. Nous poursuivons la visite en longeant le récif du cèté gauche et en se dirigeant vers le Nord jusqu’à un jardin de coraux pour atteindre enfin un plateau sablonneux où l’on peut voir des anguilles de sable. Nous arriverons ensuite dans une baie qui sert de piège pour le plancton. un très bon appêt pour les raies manta tout au long de l’année.

Cet endroit est le préféré des poissons-napoléon et aussi le plus proche de notre centre de plongée. Un vaste plateau où vous pourrez visiter des pinacles remplis d’alcyonaires colorés et où vous rencontrerez forçément des poissons-napoléon. La profondeur varie de 8 à 22 mètres. C’est une plongée facile, adaptée à tous les plongeurs et qui s’effectue de nuit. C’est l’un des plus beaux endroits pour faire de la macrographie.

Un éboulement de roches qui descend doucement de 12 à 25 mètres, riche de pinacles remontant à la surface et retombant inévitablement en paroi verticale dans le grand bleu. La meilleure façon d’affronter cette plongée est de se rendre là où l’eau est plus profonde (25 mètres), de longer le récif sur la gauche et tout en jettant un coup d’oeil au bleu profond. Il faudra ensuite remonter lentement jusqu’à 10-12 mètres, où vous tomberez sur une zone pleine de petites grottes remplies de poissons-verre. Vous poursuivrez votre route dans la zone de mouillage du bateau en nageant entre des pinacles spectaculaires. Les aigles de mer ne sont pas fréquents.

Bien que son nom ‘Shark Bay’ (la Baie aux Requins) fasse allusion à la quantité de requins que l’on peut y trouver, ce n’est pas tout à fait la réalité. Pour cette plongée, vous entrez dans l’eau du rivage, et vous pouvez immédiatemment commencer à plonger dans l’eau même peu profonde pour descendre lentement le long sur le fond marin. Ici, le récif est peuplé de nombreux bancs de poissons-grogneur, poissons-papillon, poissons à rayures, pour en nommer quelques uns. La baie protégée des vents est parfaite pour une plongée tranquille pour les plongeurs débutants, et pour les plongées de nuit. En commencant une plongée de nuit au coucher du soleil, vous aurez la chance de voir le récif se transformer au fur et à mesure que la faune vivant de jour trouvent un refuge contre les prédateurs nocturnes, comme par exemple les pieuvres, les poissons-lion et les langoustes.

Ce site de plongée est un des plus fameux de toute la Mer Rouge et est vraiment le ‘must’ pour tous les plongeurs. Cette plongée s’effectue normalement avec celle de ‘The Bells’ (‘Les Cloches’). De Sharm, vous parcourrez une route panoramique qui vous portera à un petit camp/bar restaurant bien typique. C’est ici que vous mettrez votre équipement et commencerez la plongée à ‘The Bells’. Pour commencer, vous verrez la paroi abrupte du récif recouverte de coraux sur votre droite; vous descendrez ensuite doucement jusqu’à trouver un grand passage voùté situé entre 7 et 15 mètres de profondeur qui est l’entrée du ‘Blue Hole’ (l’Antre Bleue). Vous y entrerez et pourrez circuler à l’intérieur, au milieu d’un banc de jeunes poissons qui y ont élu domicile et de gorgones qui recouvrent les parois, jusqu’à rejoindre tout doucement la sortie.

Vous marcherez le long du rivage et passerez devant des plaques commémoratives de plongeurs qui ont poussés les limites trop loin dans l’antre bleue. Ensuite, vous arriverez au point de départ de la plongée où vous pourrez vous assoir pour mettre vos palmes et vous immerger, deux plongeurs maximum à la fois, dans l’eau bleue au sommet du récif. Vous descendrez et vous vous trouverez dans une grande grotte ou ‘cloche’ où vous pourrez nager facilement gręce au passage qui est assez large. A l’intérieur, vous verrez des crevettes et des murènes cachées dans des petits renfoncements. Ensuite, vous pourrez descendre dans la seconde ‘cloche’ peuplée par une faune semblable, puis, après avoir pris le temps de bien observer les ‘cloches’, vous pourrez sortir par une des brèches. En tenant votre droite, vous nagerez en direction du Blue Hole d’où vous sortirez de l’eau. La paroi du récif est composée d’une faune très riche avec des coraux durs et mous, et il est probable que vous rencontriez un requin de récif. On y a même vu des requins-marteau.

C’est sur cette route sale qui porte à la ville que vous trouverez le point de départ de cette plongée. Vous vous immergerez dans un petit lagon, et passerez le sommet du récif à environ 3 mètres de profondeur, pour commencer votre descente en maintenant le récif sur votre gauche à environ 12 mètres de profondeur. Vous trouverez ici une entrée par une large fissure dans le récif, une sorte de canyon, ou vous pourrez choisir d’entrer, ou bien vous longerez le canyon de l’extérieur et choisirez votre endroit pour y rentrer. Le canyon mesure environ 30 mètres de profondeur, mais on y trouve 3 entrées/sorties facilement accessibles entre 28 mètres de profondeur et son sommet. A l’intérieur, vous trouverez des bancs de poissons-verre et de poissons-lion qui vous permettront de prendre de très belles photos. Après la visite du canyon et avant de repasser par le point d’entrée/sortie, prenez le temps de flòner autour du récif pour apercevoir des petits coraux entourés de poissons de récif.